mercredi 30 janvier 2013

Des fois, rien ne se passe comme prévu...


  Samedi matin, éveillée tôt - trop tôt...
je prends une graaande décision pour me réconforter:
me faire une nouvelle robe. Une toute simple.
Une comme celles que je porte le plus de septembre à mai.
Un Tshirt col roulé, une paire de collants, la robe et un long gilet.

Je commence par feuilleter le Burda de janvier. 
Et j'y repère un modèle dont ils ont la bonne idée
de préciser qu'il ne prend qu'une heure à réaliser...
Je me dis 'banco... voilà ma robe...'
Reste à trouver le tissu...
Mince, mon chéri dort encore...
les tissus sont dans la chambre...
En attendant, je me mets à feuilleter tous les Burda,
tous mes livres jap', repère quelques modèles -
pour maintenant, pour le printemps, pour jesaispasquand..
 
  

 Chéri dort toujours. Je me suis vraiment réveillée tôt
 Je me mets alors à faire des projets de bons petits plats. Pour le week-end.

Chéri se lève. Je peux farfouiller dans mes tissus.
Ne trouve rien. c'est quoi cette manie de n'acheter que des tissus d'été, tout légers?

Bon, c'est pas grave. Je vais déjà couper le patron papier. et réfléchir.

Mais chéri est réveillé. je peux donc faire du bruit... genre dans la cuisine...
Si je faisais d'abord ma bolognaise pour la lasagne de ce soir?
Et tiens, si je faisais un gâteau?

Je coupe enfin le papier.
Hésite toujours.
Fais mon gâteau.
Hmmm ça sent bon. 
Tricote quelques rangs...
Bon, c'est décidé...
Je vais utiliser ce Batik que certains jours j'adore,
que souvent, je regrette avoir acheté. trop bariolé...


 


Je coupe le tissu. Dans la largeur du tissu.
Pour garder la lisière dans le bas de la robe.
Mince. le tissu est trop étroit. Pas de place pour la parementure du devant.
ça m'énerve. Et c'est l'heure de faire de la soupe.
Pour ce midi, pour mes hommes qui bossent courageusement dans le jardin,
dans le froid et la neige.

On mange.
Je m'y remets, me concentre, coupe et assemble.
Effectivement, la robe est cousue en 15 minutes chrono.
Top.
Je l'enfile.
Je rentre dedans mais après, je bouge plus. 
Trop serrée. Beaucoup trop serrée.
Et l'encolure, et son joli drapé, bon sang, elle a décidé de m'étrangler ou quoi?
bouuuuh, ça m'énerve...
je vais manger du gâteau.
Et tricoter un peu...


 Je démonte les épaules, évase l'encolure.
me prends la tête, fais des faux-plis, re-découds, re-re-couds.

Je coupe les côtés, ajoute une bande triangulaire
des aisselles au bas de la robe, de chaque côté.
En visant bien, pour le motif.
Faut qu'il tombe juste de partout.

Je ré-enfile. Youpie. nickel!


Ah non...
ya un gros défaut dans l'impression du tissu, juste dans le bas...
Mais comment j'ai fait pour pas le voir avant?
nondidjuuu
je vais manger du gâteau.
Et tricoter un peu...

Il va quand même falloir faire un ourlet...
Je fais l'ourlet, l'enfile et Chéri passe la tête dans la maison.
Juste pour me prévenir.
Pas de lasagne ce soir. on mange chez les voisins.
C'est ça ta nouvelle robe? Bof... j'aime pas le tissu*...



Nan. ben moi non plus... pas tout à fait...
pas tout le temps...
Mais c'est pas grave... je la mettrai quand même...
j'ai une fierté, moi monsieur...
Et quand Burda annonce qu'il faut une heure pour faire une robe
et que ça me prend plus de 8h (mangeage de gâteau compris, j'avoue),
je vais te le me l'user, ma robe...

Non mais...
Ya des jours comme ça...
et que personne ne me demande si j'ai fait la veste
que j'avais initialement prévue de faire ce we...
j'ai même pas osé regarder le comment que c'est fait...
de peur que le magazine ne s'auto-détruise...
et, en plus, j'ai dû partager mon gâteau...




Taille 44 et allongée de 10-12cm
Tissu: Batik 100% coton Tissus-Price
Cheveux que je vous jure que je les ai coiffés longuement
Boucles d'oreilles en vraies plumes de vrais oiseaux: PlumeNCDesign

* Je tiens à préciser que mon mari est l'homme le plus merveilleux du monde mais, comme moi, il est incapable de mentir.
Et s'il n'aime pas un truc, il me le dit et c'est beaucoup mieux comme ça...

lundi 28 janvier 2013

Semaine 4

ça caille
Petit déj' de la hoooonte...
et de celle qui n'aime tellement pas rouler dans la neige qu'elle mange ce qu'elle trouve dans les placards

Soirée poilus... comprenne qui voudra
ceci n'est pas mon assiette...
pour la délation, on se voit jeudi, d'ac?


Aube... (et lampadaire du ring)

Ooooh un coucher de soleil... ça faisait longtemps, non?

Les photographier de jour en jour. Me réjouir de revoir des fleurs
Se couvrir d'épines

Me réveiller avant le soleil.
L'admirer se lever en couleurs
et me maudire de ne plus réussir à dormir alors qu'on est samedi et que samedi, c'est enfin dodo à volonté...

Faire une liste pas possible de trucs à faire, coudre, ranger pour le week-end...
et passer 2/3 du temps à tricoter "juste un dernier rang"...

jeudi 24 janvier 2013

Flashback #5 - la robe sacàpatatifère



Lorsque - il y a 3 ans -  j'ai acheté le livre de  patrons japonais
'Otona, No Couture, One Piece',
c'est parce que je voulais absolument me faire la robe 8.
La même que dans le livre: en lainage gris. sobre.



 Je crois que j'ai toujours aimé les vêtements classiques
mais pas tout à fait...
La coupe super stricte mais avec un 'je ne sais quoi' qui change un peu...
et, forcément, c'est du volant que je m'étais entichée...

J'ai donc acheté le lainage et adapté le patron.
Je l'ai étiré en hauteur et en largeur pour qu'il convienne à mes rondeurs 
- comme il se doit d'être fait, dans mon cas, avec un patron japonais. 



 J'ai sagement cousu à la main - moi qui dé-tes-te ça,
l'ourlet roulotté du volant et, bim bam bou,
me suis fait la même robe que dans le livre... ou presque ;-)

C'était sans compter que les patrons japonais manquent souvent de nuances,
de pinces et - oserais-je le formuler tout haut - de féminité dans la coupe...
Et qu'étirer un patron de robe un peu classique peut tout à coup transformer
ladite robe en sac-à-patate à volant et en lainage gris..



  J'ai donc la grande joie de crier haut et fort et ici-même que je possède
le sac à patate le plus élégant qui soit et que, carrément,
je l'aime toujours beaucoup... même pas honte...

Bon, il est vrai aussi que, depuis, j'ai perdu 10-15kg.
Et que cette robe me flotte un peu autour.
Il est vrai aussi que j'aurais pu un peu mieux visiter le blog des JCA
et mieux y regarder les rares versions de cette robe qui y sont présentées:
toutes y ont ajouté des pinces et certaines - les génies! - en ont doublé le volant
d'un petit bout de liberty ou autre tissu fleuri. 



  Et chaque hiver, je me dis donc, qu'il faut que je la reprenne,
que je lui ajoute des pinces, que je lui enlève des centimètres de largeur,
que je lui double son volant...
et puis, vient le printemps et j'oublie... jusqu'à l'hiver suivant...
 


faut être débile, non, pour aimer et porter une robe dont tu sais qu'elle ne te va pas?

mardi 22 janvier 2013

Vanadium et calypso


Que peuvent avoir comme rapport un métal rare et une nymphe grecque?

Le tricot, pardi!


Vieux souvenir de mes cours de chimie, le Vanadium
est également un super joli modèle de gilet à tricoter en top-down
à la forme sympathiquement cintrée et à la bordure simplement décorée...
Un gilet du genre que quand je l'ai vu chez Caro, je suis tombée en amour...
Complètement raide dingue...

J'ai manifestement hurlé mon amour tellement fort que Caro
m'a entendue de Bruxelles à Paris...
c'est vous dire mon enthousiasme...
Elle m'a donc adorablement offert le patron...
Pour que, moi aussi, j'ai mon Vanadium à moi...


Je l'ai d'abord envisagé rouge, comme le sien que bon sang qu'est-ce que je l'adore...
Et puis, je me suis rappelé que,
petit 1, je n'avais pas de laine rouge:
petit 2, sur Ravelry, pas mal de personnes semblaient l'avoir fait
en utilisant de la HolstGarn Coast en double
et petit 3, l'an dernier, j'avais tricoté une serpillère jamais achevée
pour cause comble de la mocheté en HosltGarn...
Conclusion: à quoi bon acheter de la laine rouge
quand on a, de stock, de la verte qui tue?

Et c'est là qu'intervient notre nymphe grecque...
Calypso
étant le nom de ce délicieux et inphotographiable* colori...
Je l'avais acheté l'hiver dernier en cône de 500g sur le site de HolstGarn...


 Bon, et à tricoter, ça dit quoi, le métal grec et la nymphe rare? 
Le pied!
Je n'avais fait qu'un top-down jusque-là - le Shalom -
et c'était ya longtemps...
j'avais oublié combien c'est cool de tout tricoter d'une pièce sans couture à faire ensuite...
Et puis, malgré les 300 et des mailles de jersey en aiguilles 3,5, on ne s'ennuie pas...
il y a toujours une petite augmentation, une diminution ou le motif de la bordure
pour nous rappeler qu'il faut être un minimum attentive ;-)

Idem pour la HolstGarn...
en double, je l'avais déjà tricotée avec des aiguilles 4,5 et 5,5
et, en fait, je trouve que les 3,5 lui conviennent bien mieux.
Le résultat est moëlleux et chaud sans être trop raide...

La seule modif que j'ai faite est que j'ai allongé les manches de genre 50 rangs
en répartissant les diminutions différement pour qu'elles arrivent jusqu'aux poignets




Bref, Caro, je suis ultra ravie et te remercie encore bien fort pour l'inspiration et le modèle!




En résumé, pour celles qui ne veulent pas lire tout mon blabla:
Modèle: Vanadium offert par Caro
Laine: HolstGarn Coast - colori 069 acheté sur HolstGarn.dk - tricotée en double
Taille: 106,5
Aiguilles 3,5
Boutons de nacre de mon stock - utilisés intentionnellement à l'envers





* Non, vous n'êtes pas bigleuses...
je vous ressert  bien une photo déjà publiée hier mais c'est la seule sur laquelle la couleur correspond à la réalité...
Voici donc le vrai vert 069 Calypso de HolstGarn Coast... tout moëlleux et lumineux

lundi 21 janvier 2013

Semaine 3


Regarder le soleil se coucher à travers l'eau glacée

Recevoir un trésor dans ma boîte aux lettres...
Fonty super-Tweed anthracite commandée sur Purple-Laines.com

Se geler les pattes... quelqu'un connait-il un bon tuto de chausson pour poulette?

Coudre les boutons

M'éparpiller
Le week-end peut commencer

Se réveiller sous 10cm de paillettes supplémentaires
Ne pas avoir d'autre choix... Dommage?


Bon, je suis démasquée... Oui, je prépare ce billet hebdomadaire au fur et à mesure de la semaine qui s'écoule... Ajoutant ou enlevant les photos au gré de mes envies... Et puis, jeudi, boum badaboum, comme une empotée que je suis, j'ai cliqué sur 'publier' au lieu d'enregistrer... et un billet 'semaine 3'  est apparu en ligne quelques minutes après ma robe japonaise... je l'ai donc supprimé. vilaine... Et ce, malgré que certaines d'entre vous l'ai déjà vu et commenté... j'espère que vous ne serez pas fâchées... traitez-moi juste de tous les noms... m'en fous... je suis trop loin... Et puis, le seul avantage des accouphènes est qu'on peut prétendre n'entendre que ce qu'on a envie d'entendre... hihihihi
Douce semaine à vous...

dimanche 20 janvier 2013

J'ai reçu un nuage rose


Il semblerait qu'en Espagne,
il soit de tradition d'offrir des cadeaux à l'Epiphanie.

MademoiselleAlex, bien qu'habitant à Paris,
a eu la merveilleuse idée de respecter cette coutume de son pays...



Elle offrait, sur son blog, un bien joli cadeau:
un mini Ishbel, léger comme un nuage, rose comme un bonbon...


La bonne fée du tirage au sort a eu l'encore meilleure idée de me décréter gagnante...
youhouuuu...

Vous me connaissez, j'ai tendance à être enthousiaste...
J'ai donc fait quelques bonds de joie, quelques pas de danse
et youplatralala...


Et quelques jours plus tard, une joli lettre from Paris
est arrivée dans ma boîte aux lettres...
MademoiselleAlex y avait glissé le bel Ishbel,
une adorable carte et, bonus, de joyeux marqueurs pour mes tricots à venir..
youpiiiie...
 Sachant que la meilleure manière de frimer avec bruit remercier la gentille MademoiselleAlex
était de vous le montrer,
j'ai patiemment attendu que la lumière me permette
de le photographier à sa juste valeur...
raté...
c'était sans compter sur le ciel tout plombé
et les nondidjuu de 15cm de neige
de ce we...


Mes photos ne sont donc pas bien terribles
mais qu'est-ce que je l'adore, ce joli Ishbel rose!!

Merci, Merci, Merciiiiiiii, MademoiselleAlex   

Aussitôt reçus, aussitôt adoptés... mes jolis marqueurs m'aident pour mes 2 en-cours...
PS: il est tricoté en HolstGarn tout rose et tout joli

jeudi 17 janvier 2013

Flashback #4: ma première japonaise



Les températures descendant,
je découvre petit à petit d'autres choses dans ma garde-robe trop remplie... 
Un petit flashback* s'imposait donc...



Non pas que j'avais oublié un jour avoir réalisé cette robe
- je l'adore -
mais elle est très très chaude et il faut qu'il fasse vraiment
froid, froid, froid pour que je le mette...



Cette robe est ma première couture japonaise, réalisée il y a tout juste 3 ans.
Elle est coupée dans un tissu acheté à l'époque en solde chez Mondial Textile...
du temps où je ne comprenais rien à quel tissu servait à faire quoi
et il est fort envisageable que ce joli lainage aubergine légèrement pailleté
soit en fait du tissu d'ameublement...
mais, chuuut, d'accord? c'est comme ça qu'on apprend...



Et le modèle?
Il s'agit de la robe n°20 du livre japonais Otona - No Couture One Piece
(le #5 pour les JCA).
Ma première couture japonaise, donc...


Je n'étais déjà pas douée pour le côté invisible de la fermeture invisible...
En plus, elle ne sert à rien et ça fait 3 ans que je me dis que je devrais l'enlever..

Comme je suis attentive à ce que d'autres racontent,
j'avais bien compris - avant de m'y mettre -
que mon gabarit ne correspond en rien à celui prévu dans les patrons japonais.
je fais 30cm de trop, pèse 30 kilos de trop et ai les nichons 15cm trop bas...

Je crois donc me souvenir que copier et adapter  le patron papier
m'a pris plusieurs heures étant donné que je vérifiais chaque
mesure avec de vrais vêtements ou d'autres patrons.


 Mais j'avoue que je ne sais pas vous en dire beaucoup plus...
La seule amélioration dont je suis sûre - et il faudrait être bigleuse -
est que j'ai ajouté quelques fleurs coupées à cru pour
enjoliver l'encolure que je trouvais trop sageouille


* celles qui suivent se rappeleront(clic) que j'avais décidé de faire cette série de flashbacks afin de vous montrer mes ptites coutures du début, celles réalisées avant le début de ce blog. Il est vrai que cette robe est déjà apparue sur ce blog (clic) alors qu'il avait tout juste une semaine mais, à l'époque, je n'aurais jamais osé montré un vêtement porté... vous auriez aperçu mes rondeurs... et - pire - ma tête, mes cheveux, tout ça... bref... cette scéance de rattrappage me semblait se justifier... et puis, il semblerait que j'avais une autre robe le même week-end, du même livre, une grise... vivement ce week-end que nous en fassions des photos...

kot kot kot fait la poulette... ça va... je sors...